Comment choisir le bon symposium de peinture

Au Québec, il y a un grand nombre de symposiums de peinture auxquels peuvent participer les artistes peintres.

Si tu veux avoir accès à la liste complète, clique ici.

Vu ce grand choix, il peut devenir complexe de décider auxquels on veut participer. 

Outre nos disponibilités, il y a d’autres facteurs qui peuvent influencer notre choix.

1- La distance

Un symposium en particulier peut nous paraitre vraiment intéressant, mais il n’est pas près de chez nous. 

Il faut, pour chaque symposium auquel on voudrait participer, évaluer le temps de déplacement.

Puisqu’ils ont lieu sur plusieurs jours, est-il possible de revenir dormir chez toi et de retourner sur les lieux le lendemain matin?

Parfois, cela n’a pas de sens.

Certains artistes optent alors pour louer une chambre d’hôtel, ou si possible, dormir chez une connaissance qui habite plus près.

C’est une chose importante à considérer et qui va impacter ton énergie pendant les journées d’exposition. N’oublie pas que tu vas y rencontrer de vrais clients potentiels, il faut que tu aies l’énergie de les accueillir et de répondre à leurs questions avec enthousiasme!

Les coûts sont aussi à considérer. Bien que de participer à un tel évènement est un investissement plutôt qu’une dépense, s’il se situe loin de chez toi et que tu dois débourser de l’argent pour ton hébergement ainsi que tous tes repas, cela peut ne pas être logique d’y participer.

Il y en a sûrement un autre plus près de chez toi qui peut tout à fait convenir aussi.

2- Les exigences

Lorsque l’on fait la sélection des symposiums de peinture auxquels on veut envoyer notre candidature, il faut bien prendre le temps de lire toutes les informations.

Certains peuvent avoir des exigences, comme un style particulier recherché, certains voudront que tu peignes sur place tout au long de l’exposition.

Dans certains cas, tu ne pourras pas y vendre tes produits dérivés, ou encore ils recherchent des artistes ayant une certaine notoriété.

C’est important de prendre tous ces éléments en considération et de connaître ces informations avant d’envoyer ta candidature. 

Ça va non seulement t’éviter de perdre ton temps à envoyer ton dossier aux mauvais endroits, mais aussi t’éviter d’être déçu en recevant une réponse négative.

Et ne parlons pas de la frustration de te rendre compte une fois sur place que tu ne peux pas vendre tes reproductions quand celles-ci aménageaient la moitié de ton kiosque…

Si l’information que tu recherches n’est pas indiquée, tu pourras toujours communiquer avec le comité d’organisation pour avoir plus de détails.

3- Le style

Il faut bien réfléchir aussi, à si ton art a vraiment sa place dans le symposium qui t’intéresse.

Si tu as déjà visité quelques-unes de ces expositions, tu as sûrement déjà remarqué que selon l’emplacement, le genre d’œuvres qu’on peut y trouver va varier.

Par exemple, une exposition qui a lieu en plein centre-ville de Montréal aura plus d’œuvres de style moderne et contemporain, tandis qu’une exposition en campagne aura un style majoritairement différent.

Au fil des ans, chaque symposium se fait une réputation et attire une clientèle de plus en plus précise puisque les gens se souviennent que telle ou telle exposition avait beaucoup d’artistes dans le style qu’ils aiment.

Il est donc à ton avantage de participer à une exposition dans laquelle se retrouvent plusieurs artistes travaillant un style similaire au tien, puisque la clientèle sera majoritairement intéressée par ce style.

Tu vois que de prendre le temps de faire les bons choix peut directement influencer la réussite de ton symposium de peinture.

La préparation est très importante! 

D’ailleurs, j’aborde ce sujet dans plusieurs modules de la formation que j’ai créé sur ce sujet.

« Réussir son symposium de peinture »  est une formation qui t’aide dans la planification, la vente et aussi la promotion à faire pendant et après le symposium.

Beaucoup d’artistes n’y pensent pas, mais la majorité des retombées d’une exposition ont lieu dans les jours et les semaines qui suivent.

C’est donc important d’y penser!

Clique ici pour en savoir plus sur la formation « Réussir son symposium de peinture »

Formation réussir son symposium de peinture

J’espère que cet article te sera utile et que tu sais maintenant comment s’inscrire à un symposium de peinture au Québec

Si tu as des questions, des commentaires, écris-moi. Il me fera plaisir d’y répondre.

Tu peux me rejoindre sur le groupe Facebook de L’ARTmoire.

Tu peux aussi t’inscrire ici pour recevoir les prochains articles dans ta boîte courriel!

À bientôt

Article publié par Fanny Duhaime.

Je t’invite à partager cet article pour aider d’autres artistes! 🙂

Pin It on Pinterest