Cours de peinture gratuit en peinture à l’huile soluble à l’eau

Il me fait plaisir de t’offrir ce cours de peinture gratuit en ligne : un mignon petit lapin réalisé en peinture à l’huile soluble à l’eau.

Retrouve toutes les explications étape par étape sous forme de 4 capsules vidéo.

Pour accéder aux capsules et au guide d’accompagnement, clique ici

Cours de peinture gratuit en peinture à l'huile soluble à l'eau

Partie 1 : Préparation de la toile & croquis

Pour ce cours de peinture gratuit, j’ai choisi comme support une toile déjà montée sur un châssis de bois, d’une épaisseur d’environ 1,5 po. La toile mesure 8 po x 8 po.

Comme la toile est déjà apprêtée avec du Gesso, il te suffit seulement de vérifier la surface de ta toile pour éliminer les petits défauts si nécessaire. Un léger sablage fera parfaitement l’affaire, sans oublier d’appliquer du Gesso là où tu auras sablé.

Prépare la base de ta toile en appliquant une couche de couleur en peinture acrylique. Cela va aider à gagner en opacité et en temps de séchage. Attention, ta base ne doit pas être trop foncée.

Je te suggère aussi de mélanger tes couleurs à la spatule souple plutôt qu’au pinceau pour gaspiller moins de peinture et éviter d’engorger ton pinceau.

Pour ma palette, j’utilise tout simplement une plaque de verre.

La peinture doit être très fluide. Tu peux ajouter de l’eau à l’aide d’un vaporisateur au besoin.

Utilise un pinceau plat pour peindre ta couche de base. On vient vraiment faire une couche très mince, sans relief.

Comme le résultat doit être uniforme, je fais une seconde couche de base aussi mince que la première. Et je laisse sécher.

Pour faire ton croquis, tu peux :

  • Si tu es très bon en dessin, tu peux y aller à main levée en te référant à la photo fournie dans le guide d’accompagnement.
  • Si le dessin n’est pas ta force, tu peux t’aider d’outils : un projecteur, la méthode de mise aux carreaux ou encore la méthode du papier calque (document fourni dans le guide).

Partie 2 : Préparation des couleurs & peindre l’arrière-plan

Pour ce projet, j’utilise de la peinture à l’huile soluble à l’eau. Tu peux très bien utiliser de la peinture à l’huile traditionnelle. À ce moment-là, pour rendre ta peinture plus fluide, tu utiliseras du Liquin pour détails fins à la place de l’eau.

On sélectionne les peintures pour notre arrière-plan afin de créer le fondu par la suite.

Sur ma plaque de verre, je fais des essais de mélanges pour trouver des variantes. L’objectif est de se créer plusieurs mélanges principaux qu’on veut dans notre fondu.

Attention, quand on applique sur la toile nos mélanges, la perception des couleurs va être différente.

Comme ton mélange est assez foncé, pour voir le dégradé de ton mélange et les pigments qui sont dedans, ajoute un peu de blanc dans une petite quantité de ton mélange. Tu auras donc moins d’ajustements à faire en cours de route.

Cette étape est vraiment une étape exploratoire, donc j’utilise vraiment de petites quantités de peinture.

Une fois tes mélanges déterminés, je te conseille d’organiser ta palette de peinture. Je fonctionne toujours de la même façon : d’un côté, j’ai les couleurs de base que j’ai utilisées et d’un autre, mes mélanges.

Puis, je nettoie le reste de ma palette pour être capable de m’en servir.

Comme la peinture à l’huile sèche lentement, ça nous donne le temps de travailler nos couleurs.

Pour faire mon arrière-plan, j’utilise un pinceau en poils synthétiques rigides. Ceci permet à la peinture de se mettre dans tous les petits dénivelés du tissé de la toile.

On applique les différents mélanges et on s’ajuste au fur et à mesure selon l’idée qu’on a en tête. À cette étape, on ne cherche pas la perfection.

Quand je suis satisfaite du résultat visuellement, je prends un pinceau mop. Il s’utilise toujours à sec. Donc prévois-toi un linge pour l’essuyer. Ce pinceau va servir à fondre tes couleurs ensemble.

Pour que mon pinceau soit toujours propre, après l’avoir essuyé, je le secoue pour enlever la poussière.

Pour un fondu parfait, je te conseille de venir tapoter ton pinceau sur la toile au lieu de le traîner.

Après cette étape, je peux faire des ajustements de couleur si je trouve qu’un côté n’est pas assez sombre par exemple. Là encore, il ne faut pas oublier de passer le pinceau mop pour fondre les couleurs.

Après ça, tu as le choix entre peindre tout de suite les détails du lapin ou tu peux attendre que ton arrière-plan soit complètement sec. Cela dépend de ta façon de peindre. De mon côté, j’ai l’habitude d’appuyer ma main sur la toile pour peindre les détails, donc il est essentiel que mon fondu soit bien sec.

Cours de peinture gratuit en peinture à l'huile soluble à l'eau
Pour voir les 4 vidéos du cours et obtenir le guide qui inclut la liste du matériel et des couleurs utilisées pour ce projet:

 

Partie 3 : Réalisation du sujet

Prépare tes couleurs et crée les mélanges principaux dont tu vas avoir besoin pour réaliser le sujet.

L’astuce est de repérer sur ta photo de référence les couleurs principales que tu retrouves en plus grande quantité sur ton sujet et ce sont ces mélanges-là que tu vas créer.

Lors de la peinture du sujet, tu iras modifier ces mélanges pour les rendre plus clairs ou plus sombres.

Pour commencer, tu peux prendre un pinceau plat pas trop gros.

Lorsque l’on peint le pelage animalier, il est essentiel de beaucoup observer la photo de référence pour avoir un effet réaliste. Tu observes donc les couleurs des sous-poils pour remplir les différentes zones sur ta toile.

Par la suite, tu peux travailler avec précision certaines zones avec la pointe d’un pinceau à base ronde. Là encore, j’observe très souvent ma photo de référence, je n’invente pas de couleur.

J’utilise aussi un Sword Liner (que tu peux remplacer par un pinceau trainard) pour travailler les poils plus détaillés. Ce pinceau est aussi idéal pour peindre des cheveux. À cette étape, il est très important que notre peinture reste fluide pour ne pas perdre les détails. Les petits traits du sous-pelage doivent rester en surface.

L’avantage de la peinture à l’huile soluble à l’eau est que je peux nettoyer complètement mon pinceau assez souvent et passer du noir au blanc sans problème.

Tu vas voir, dans ce cours de peinture gratuit il n’y a pas d’ordre précis pour peindre le lapin. Il faut juste réfléchir à quelle partie de l’animal est plus en arrière-plan. Ceci aidera pour la superposition des poils et ce sera moins décourageant à peindre car il y aura moins d’ajustements à faire.

Note aussi qu’en peignant les sous-poils avec mon pinceau plat, je respecte le sens du poil.

Pense aussi à bien nettoyer ton pinceau quand tu travailles des sections plus claires. Idéalement, tu peux avoir deux pinceaux, un pour les couleurs claires et l’autre pour les couleurs sombres.

Dans cette partie, je ne fais pas les moustaches car j’attends que ma toile soit parfaitement sèche avant de les peindre.

Partie 4 : Moustaches et finition

Pour les moustaches, je prépare aussi mon mélange de couleurs selon la photo de référence.

Comme les moustaches sont de longs traits fins et précis, n’hésite pas à t’appuyer sur ta toile pour être en contrôle lorsque tu les dessines.

Pour réaliser les moustaches, j’utilise un pinceau trainard pour avoir plus de précision et de maîtrise sur mes traits.

Comme pour les poils, on commence par les moustaches qui sont plus en arrière et on fait attention aux couleurs en se référant à la photo.

Pense à prendre du recul régulièrement pour voir si tout est beau, si ce que tu vois te convient.

Après les moustaches, on peut travailler les poils un peu plus longs au niveau des yeux.

Tu peux signer ta toile avant de faire le contour. J’aurais pu aussi le faire dès le début lors de la couche de base colorée en peinture acrylique.

Il est important de laisser un petit espace entre le dessus de la toile et le contour pour ne pas abîmer la peinture à l’huile. De plus, on ne peut pas mettre de la peinture acrylique sur de la peinture à l’huile.

En ajoutant de l’eau dans ma peinture acrylique, je peux appliquer une couche mince et fine. Il faudra 2-3 couches tout le tour pour avoir un résultat opaque.

On laisse sécher pour faire au final la couche de peinture à l’huile. Je ne fais pas de mélange à cette étape-là. Pense à imbiber d’eau ton pinceau pour que la peinture glisse bien sur la toile et à bien remplir le petit espace entre les deux types de peinture.

Si toutefois tu devais avoir une seconde couche à faire à la peinture à l’huile, il faut bien attendre que la première couche sèche.

Il te reste à appliquer un vernis pour protéger ta toile et à exposer ta belle œuvre.

 

J’espère vraiment que ce cours de peinture gratuit t’aura permis d’apprendre plus d’astuces sur la peinture à l’huile soluble à l’eau.

Si tu réalises ce beau projet, écris-moi pour partager les photos de ton œuvre terminée! 🙂

Si tu as des questions, fais m’en part ! Tu peux le faire juste ici sur le groupe Facebook de L’ARTmoire.

Tu peux aussi t’inscrire ici pour recevoir les prochains articles dans ta boîte courriel!

Article publié par Fanny Duhaime.

Je t’invite à partager cet article pour aider d’autres artistes! 🙂

Pin It on Pinterest