Diversifier son offre pour vendre plus

Si tu rêves de vivre de ton art, quels que soient tes objectifs, il se peut que peindre des œuvres originales, encore et encore, ne soit pas suffisant pour y parvenir. 

Dans cet article je vais te donner plusieurs astuces qui vont t’aider à vendre plus en diversifiant tes revenus.

Aimerais-tu recevoir ces informations en vidéo?

Tu peux visionner la capsule vidéo sur la chaîne YouTube de L’ARTmoire. Clique ici

 

Comment diversifier son offre pour vendre plus

En tant qu’artiste peintre, j’ai moi-même fait face à cette problématique à un moment donné dans ma carrière. En effet, on peut créer seulement une quantité limitée d’œuvres dans le temps qu’on a pour peindre.

Que tu aies 10, 20 ou même 30 heures pour peindre, au bout d’un certain temps, tu vas atteindre une limite. Ça veut donc dire une limite de revenu aussi.

Si ce revenu-là n’est pas suffisant pour atteindre tes objectifs, tu ne réussiras pas à vivre pleinement de ton art.

Mais rassure-toi, il existe des moyens de diversifier ton offre puisque vendre seulement des œuvres originales n’est pas suffisant.

Tu conserves les droits d’auteur de ton œuvre originale

Savais-tu que même si tu vends une œuvre originale, tu conserves les droits d’auteur de celle-ci. Cela veut dire que tu as parfaitement le droit de créer des produits dérivés ou de vendre des reproductions, des impressions faites à partir de l’image originale, même si elle est vendue.

Si ça te rend mal à l’aise vis-à-vis de tes clients, tu peux tout à fait ajouter une clause au bas de tes factures et sur ton site de vente qui spécifie que tu gardes les droits d’auteur et qu’il se pourrait que tu crées des produits dérivés où des réimpressions à partir de cette œuvre, comme ça il n’y aura pas de mauvaises surprises.

Mais la diversification de revenu, ça va plus loin que ça.

D’autres façons de diversifier tes revenus

Un autre produit dérivé peut être aussi les droits d’utilisation de l’image par une compagnie ou un partenaire, par exemple sur du tissu qu’une artisane va utiliser pour confectionner d’autres produits.

Ça peut être aussi la location de tes œuvres avec une designer, un agent immobilier.

Tu peux aussi donner des cours dans ton atelier ou en ligne.

Autant de façons d’avoir un revenu supplémentaire relié à ton art sans tout le temps avoir à créer des œuvres originales.

Gérer tes revenus et tes dépenses d'artiste comme un pro
Cet article t’interpelle?
Si tu ne sais pas trop comment gérer tes ventes et tes dépenses d’artiste peintre, télécharge ce guide gratuit:

 

La valeur de ton œuvre ne baissera pas

Pas d’inquiétude à avoir, de faire cela, ne va pas baisser la valeur de ton œuvre originale.

Toutefois, attention de ne pas tomber dans le piège de peindre des œuvres originales pratiquement identiques. À ce moment-là, tu vas nuire à la valeur de ton œuvre originale.

Et si tu n’es pas à l’aise avec cette idée de produits dérivés d’une de tes œuvres originales, il y a plusieurs petites astuces que tu peux mettre en place pour contrer ça.

Les séries limitées et les reproductions haut de gamme

Si tu fais des reproductions par exemple, tu peux faire des séries limitées (ainsi, tu fais 25 reproductions et après il n’y en a plus).

Tu peux aussi aller vers des reproductions haut de gamme. En effet si tu vends des œuvres originales à un prix assez dispendieux, peut-être tu ne trouveras pas normal de vendre des reproductions à très bas prix. Tu peux très bien contrer ce problème en vendant des reproductions haut de gamme.

Tu peux même matcher les 2 exemples ci-dessus en vendant des reproductions haut de gamme en série limitée.

Dans quels cas diversifier tes revenus?

Quand tu penses à diversifier tes revenus, c’est que généralement tu te retrouves dans une de ces 2 situations :

  • Tu veux élargir ton offre de produits car tu as atteint le maximum d’œuvres originales que tu peux créer dans le temps que tu as à ta disposition.

 

  • Ou tu es rendu(e) à un certain stade de ta carrière où tes œuvres sont rendues très dispendieuses parce que tes prix ont augmenté d’année en année et une partie de ta clientèle n’est plus capable de s’acheter une de tes œuvres originales. Une reproduction haut de gamme est un moyen d’offrir à ces personnes-là quelque chose de plus abordable, mais qui a une belle valeur.

Considérer tes dépenses

Là encore, ne tombe pas dans le piège de ne pas considérer tes dépenses.

En effet, quand tu vas fixer le prix de tes produits dérivés, il faut que tu calcules le coût de production. 

Quand tu vends plusieurs de ces produits, ce n’est pas tout l’argent qui va rester dans tes poches.

Par exemple, tu devras considérer tes frais d’impression, tes frais d’expédition du fournisseur à chez toi mais aussi de chez toi à ton client, le coût du matériel que tu vas utiliser pour emballer ce produit-là. 

Donc il est vraiment important de prendre en compte toutes ces dépenses reliées à tes produits dérivés (note bien chaque dépense que tu fais).

 

Si tu ne l’as pas encore téléchargé, je t’invite à te procurer mon ebook qui te donnera des astuces pour gérer tes revenus et tes dépenses d’artiste comme un(e) pro.

Si tu as des questions, des commentaires, écris-moi. Il me fera plaisir d’y répondre.

Tu peux me rejoindre sur le groupe Facebook de L’ARTmoire.

Tu peux aussi t’inscrire ici pour recevoir les prochains articles dans ta boîte courriel!

Article publié par Fanny Duhaime.

Je t’invite à partager cet article pour aider d’autres artistes! 🙂

Pin It on Pinterest